• Share
  • Tweet
  • Share
Harry Potter and Deathly Hallows Part 2, The Muppets, In the Land of Blood of Honey

FilmDistrict; Warner Bros; Walt Disney Pictures

Oscar Watch

Pas d'Harry Potter. Pas de Muppets. Mais une Angelina Jolie très rusée.

Voici un récapitulatif des plus grandes surprises dans les nominations aux Golden Globes :

1. Harry Potter n'a pas fait de tour de magie : On ne s'attendait pas à ce que Les Reliques de la mort - Partie 2 rafle toutes les nominations. Ça fait longtemps que le buzz pré-Oscar s'est arrêté. Mais le dernier volet de la franchise, Les Reliques de la mort - Partie 2, qui représente le dernier espoir du film à recevoir les accolades du milieu du cinéma, n'a rien eu. Pas une seule nomination. Ni pour Meilleure musique originale. Ni pour Alan Rickman. Ni pour Meilleur film dramatique (un peu poussé, c'est vrai). Le même sort lui est-il réservé aux Oscars ?

2. Les Muppets se sont fait arnaquer : Dommage pour Kermit et Compagnie, l'Hollywood Foreign Press a décidé, pour une fois, de suivre les règles pour la Meilleure comédie ou comédie musicale. Tous les films nominés dans cette catégorie sont donnés favoris partout ; pas de Tourist en vue. Mais Les Muppets, film acclamé par la critique, n'avait rien du Tourist et ils auraient pu l'ajouter sans que ce soit vu comme un de ces choix loufoques que font parfois les Golden Globes. Et en réalité, ça aurait été un de leurs choix les plus judicieux. Les Muppets ont même été exclus de la catégorie Meilleure chanson originale, et ça, c'est tout simplement un crime. Il n'y a rien qui explique pourquoi "Life's a Happy Song" ou "Man or Muppet" avec Jason Segel n'ont pas été nominés non plus.

3. Angelina Jolie ?!  On n'a pas besoin de forcer la main aux électeurs des Golden Globes pour qu'ils invitent Jolie et/ou Brad Pitt sur leur tapis rouge, mais saviez-vous qu'ils avaient trouvé le moyen de les ajouter tous les deux sur la liste des invités cette année ? Encore ? Trois ans après qu'ils soient venus représenter respectivement L'Échange et L'Étrange histoire de Benjamin Button, Brad et Angelina devraient à nouveau fouler le tapis rouge des Golden Globes pour la nomination sans surprise de Pitt dans Le Stratège et la nomination plus discrète du film de Jolie, Au Pays du sang et du miel, comme Meilleur film étranger

4. Un long silence : C'est ce qu'ont entendu Extrêmement fort et incroyablement près, le film avec Tom Hanks et Sandra Bullock, et Tinker Tailer Soldier Spy avec Gary Oldman. Et c'est une chose de se faire éjecter par les Globes, mais c'en est une autre de se faire éjecter par les Golden Globes et les SAG Awards (et, dans le cas du film de Hanks et Bullock, par les AFI aussi). La fin semble être imminente pour les chances de ces deux films d'être nominés aux Oscars alors qu'ils étaient donnés autrefois favoris.

5. Les nominations étaient complètement normales : Si vous vous attendiez à ce que les Golden Globes se comportent comme les Golden Globes, pas de chance. À part la passion éhontée de la Foreign Press pour le film de Madonna, W.E., qui a décroché deux nominations de plus (pour Meilleure musique originale et Meilleure chanson originale) que Harry Potter, Les Muppets et The Tree of Life de Terrence Malick, le groupe a assemblé une liste légitime de films donnés favoris un peu partout. Tant pis, peut-être l'année prochaine…

Autres découvertes étonnantes :

• Cars 2, le film de Pixar qui a reçu les pires critiques de tous les temps, a réussi à se mettre sur la ligne de départ pour le prix du Meilleur film d'animation ;

Melissa McCarthy (Mes Meilleures amies), nominée aux SAG Awards, n'a pas pu se faire une place dans la catégorie pleine à craquer de Meilleur second rôle féminin ;

Il n'y a pas eu de nomination révolutionnaire pour Uggie, le chien de The Artist, ni pour Andy Serkis (La Planète des singes : les origines) ;

J. Edgar de Clint Eastwood ne s'est classé dans aucune catégorie, sauf celle du Meilleur acteur dans un film dramatique ;

Woody Allen est nominé comme Meilleur réalisateur grâce à son Minuit à Paris, contrairement à Malick (et Eastwood) ;

Glenn Close est nominée aussi bien pour ses talents de chanteuse que d'actrice, dans le film dramatique pour Albert Nobbs ;

We Got a Zoo de Matt Damon, absent de toutes les remises de prix du cinéma, n'a décroché aucune nomination aux Golden Globes non plus — zéro ; et,

L'acteur irlandais Brendan Gleeson, débarqué de nulle part, est nominé comme Meilleur acteur dans une comédie ou comédie musicale pour son film peu médiatisé, L'Irlandais.