• Share
  • Tweet
  • Share
Kendra Wilkinson-Baskett, CEG TCA Party

Gregg DeGuire/PictureGroup via AP IMAGES

Vous avez peut-être lu dans les journaux people que notre amie Kendra Wilkinson-Baskett a refusé de poser pour une cinquième fois dans Playboy parce qu'elle s'inquiétait de son poids.

C'est faux.

Kendra nous raconte la vraie histoire…

En résumé, le magazine l'a appelée quand la star de l'émission de télé-réalité de E! et son mari, Hank Baskett, joueur de football américain, vivaient à Philadelphie. À l'époque, Kendra leur a dit qu'elle voulait à nouveau poser pour prouver aux gens qu'elle était toujours sexy, qu'on pouvait être mère et sexy.

La jeune maman de 25 ans a engagé un photographe pour prendre quelques clichés tests. Hank n'en a rien su, jusqu'à ce qu'il rentre chez lui, un après-midi, et découvre sa femme en train de poser dans le salon en tenue très légère.

"Il ne m'a pas crié dessus", raconte Kendra. "Il ne m'en voulait pas d'avoir fait cette séance photos. Il s'est assis avec moi et on a parlé des raisons pour lesquelles je voulais le faire. Et ces raisons n'étaient pas justifiées. Je voulais poser pour Playboy pour de mauvaises raisons. Pour prouver aux gens qu'ils avaient tort, au lieu de le faire pour moi-même. Je voulais leur faire un doigt d'honneur et dire : «Je vais être dans Playboy !» Mais ce n'était pas une bonne raison pour le faire".

Kendra insiste qu'elle se sent bien dans sa peau maintenant. Elle est retournée dans la région de Los Angeles avec son bébé, Hank Jr., pendant que le papa joue dans l'équipe des Vikings au Minnesota. Ils cherchent une maison pour s'installer sur la côte ouest. "Je me sens à nouveau sexy", dit-elle. "Je ne plaisante pas. Quand les gens me voient, ils me font : «Oh, mon Dieu ! T'es hyper maigre !» Et je réponds : «Non ? Tu trouves ?» C'est dingue, parce que j'ai même pas le temps de faire du sport !"

Kendra a même montré la cicatrice de sa césarienne au photographe : "J'ai fait : «Regardez la cicatrice de ma césarienne, les mecs !» Je m'en fiche. Je peux me moquer de moi-même. Je m'en fiche. Finalement, je ne suis pas mannequin. Je suis moi. Je suis Kendra. Je n'essaie pas de passer pour quelqu'un d'autre."