• Share
  • Tweet
  • Share

Lindsay Lohan est exactement là où elle doit être. En tout cas, selon un juge, et non pas selon un avis populaire, rationnel ou légal.

Bien que la star semblait vouée à passer un autre séjour en prison, le juge Elden Fox a décidé — magnanimement et étonnamment — de donner à Lohan une autre chance en la renvoyant en cure de désintoxication.

Lindsay devrait s'acheter un billet de loterie au plus vite, car elle a une chance qui semble infinie.

Bien que le procureur ait demandé six mois de prison, Fox a ordonné à Lohan de rester en cure de désintoxication jusqu'au 3 janvier, et a aussi accepté qu'on lui enlève le dispositif SCRAM.

"Vous remarquerez que je vous demande d'y rester jusqu'après le nouvel an", a dit Fox.

Lohan doit se représenter au tribunal le 25 février et se soumettre à des analyses toxicologiques arbitraires. Le juge l'a aussi prévenue que toute violation de ces termes mènerait à une peine de 180 jours de prison obligatoires.

Mais comme on a déjà entendu ça, on le croira quand on le verra.

Lindsay Lohan

Toby Canham/Getty Images

"Je suis sur l'affaire depuis le début", a dit le procureur, Danette Meyers. "C'est son cinquième programme. Il y a un cycle. Programme, violation, programme, violation. La seule façon de la faire réagir, c'est de la mettre en prison pendant 180 jours."

"Continuer ce cycle de liberté surveillée et violation n'est pas lui rendre service, ni à elle ni à l'Etat de Californie."

Le juge Fox a expliqué au tribunal que sa décision de permettre à Lohan de passer plus de temps en cure de désintox était parce qu'elle avait enfin admis avoir un problème d'addiction.

"Vous avez écrit une lettre à ce tribunal, et je vous en remercie", a dit Fox. "Les révélations arrivent aux gens de différentes manières, et j'aimerais croire que le fait que je vous fasse arrêter à la dernière audience y a contribué."

"Et vous remarquerez tous ces gens dans ce tribunal. Il n'y a rien de plus fascinant qu'une célébrité à la dérive. Que ce soit clair, je ferai exactement ce que le procureur demande si vous enfreignez le programme de quelque manière que ce soit, si vous quittez le programme avant la date convenue, ou si une analyse toxicologique revient positive... Si ce que vous avez écrit dans cette lettre est vrai, vous avez une addiction. Apparemment, c'est quelque chose que vous reconnaissez désormais."

Et pas que sur Twitter.

L'avocate Shawn Chapman Holley a admis l'infraction — des analyses toxicologiques montrant de la cocaïne — au tribunal.

"Les rechutes font partie du processus de guérison", a-t-elle dit. "Elle est en traitement. Elle est ici aujourd'hui avec sa thérapeute de Betty Ford. Je demande au tribunal de ne pas la punir. Elle fait de son mieux. Elle voudrait rester à Betty Ford et continuer son traitement."

L'ordre a été donné après une longue réunion en privé entre le juge, Holley et Meyers, où Fox a semblé impassible à la demande. Mais quand ils sont ressortis, LiLo, qui était restée assise nerveusement avec sa mère Dina au premier rang du tribunal, a eu soudain l'air soulagée et a montré sa cheville à l'assemblée, donnant le premier signe que la star avait une fois de plus échappé à la prison.

Lohan finira sa cure de désintoxication au centre Betty Ford, où elle a passé ces dernières semaines, n'en ressortant que jeudi soir pour pouvoir se présenter au tribunal vendredi.

Contrairement à ses arrivées de dernière minute habituelles, Lindsay est arrivée au tribunal calmement 30 minutes en avance, portant un blazer noir classique, un haut blanc et un jean. Elle est allée directement au tribunal du juge Fox au troisième étage.

Elle était accompagnée de son avocate de longue date, Holley, et de son nouvel avocat, Tom Hansen, un expert du showbiz qui a négocié des accords à l'amiable pour Mel Gibson, Robert Downey Jr. et Jon Stewart, ainsi que Dina. Son père, Michael Lohan, est arrivé quelques moments après, mais on ne l'a pas autorisé à rentrer dans le tribunal tout de suite. Le système judiciaire semble donc fonctionner de temps à autre.

Au passage, Michael est arrivé avec des coupures et cicatrices à la main et au cou, et a supplié un adjoint du shérif de voir Chapman. On lui a dit qu'il pourrait entrer dans le tribunal avec le reste du public à 8h30.

"J'espère que le juge va la laisser rester en cure de désintox", a dit Michael à E! News.

Au moins, une personne est contente du résultat d'aujourd'hui. Enfin, plutôt deux.

Après que Lindsay a quitté le tribunal quelques mintues après la fin de l'audience, un homme a une fois de plus exprimé sa joie en jetant des paillettes dorées sur la star. C'est toujours bien de revenir à son point de départ.