• Share
  • Tweet
  • Share
Bob Guccione

AP Photo/Marty Lederhandler

Grâce à Bob Guccione, le butin de l'édition de magazines pour adultes n'est pas entièrement tombé entre les mains de Hugh Hefner.

Le fondateur flamboyant du magazine Penthouse, qui a été parmi les hommes les plus riches d'Amérique avant qu'une série de mauvais investissements et le porno sur Internet ne déciment sa fortune, est décédé mercredi dans un hôpital de Plano, au Texas. Il avait 79 ans, et a succombé à un cancer du poumon.

Guccione avait créé Penthouse en 1965, en partie pour financer sa propre carrière artistique, et aussi pour présenter une alternative plus audacieuse au magazine Playboy.

"On était les premiers à montrer de la nudité frontale totale", avait-il dit au magazine New York en 2004.

Le reste est rentré dans les annales, mais caché derrière la personalité démesurée de Guccione.

Même s'il a perdu beaucoup plus d'argent en faisant d'autres choses, son flop le plus notoire fut le navet de 1979, Caligula.

Avec John Gielgud, Malcolm McDowell, Peter O'Tool et une très jeune Helen Mirren, et écrit par Gore Vidal, le film sur l'empereur romain Caligula avait tout pour être un succès.

Mais entre les problèmes de production du début qui ont fait monter les coûts du film et le sexe et la nudité que Guccione a voulu ajouter en postprodution, tout a tourné au vinaigre.

Au fil des années, Guccione avait amassé une collection d'art, avec notamment des œuvres de Picasso et Matisse, évaluée à 59 millions de dollars, mais il fut obligé de la vendre lorsque ses problèmes financiers (problèmes fiscaux, revenus perdus à cause du porno sur Internet, etc) ont atteint leur summum dans les années 1990.

Bien qu'il ait perdu le contrôle de Penthouse en vendant la société suite à la faillite en 2004, il était resté fier de ce que Penthouse — qui aurait rapporté plus de 4 milliards de dollars pendant son règne en tant qu'éditeur — avait apporté (en dehors de la nudité frontale).

"Nous avons suivi la philosophie du voyeurisme", avait-il dit au journal londonien Independent en 2004. "La voir comme si elle ne savait pas qu'elle était observée. C'était ce qui était si sexy. C'est ça que nos adversaires n'ont jamais compris."

Son associée en affaires et première épouse, Kathy Keeton, est décédée en 1997 mais a été listée dans l'ours du magazine comme présidente jusqu'au changement de propriétaire.

Sa quatrième femme, April, ainsi qu'une fille de son premier mariage et une fille et trois fils de sa deuxième épouse, Nina, lui survivent. Bob Guccione Jr. est le fondateur du magazine Spin.