• Share
  • Tweet
  • Share
Mariah Carey

Tellement de questions.

Ce chat est-il vraiment très gros ? Pourquoi Mariah Carey s'amuse-t-elle dans l'océan toute habillée ? Quelle bête soyeuse s'en prend à ses jambes ? Quel démon s'est emparé d'elle pour qu'elle porte un pantalon pattes d'éléphant phosphorescent ? Quand a-t-elle déjà porté un polo ?

Et, surtout, qu'est-il passé par la tête des retoucheurs PhotoShop saoudiens ?

Commençons par le début : la censure est stricte en Arabie Saoudite. On le comprend. (Et on espère qu'ils ont bloqué le feed Twitter de Courtney Love.) Mais la nation du Moyen-Orient est allée un peu loin dans son effort pour supprimer les formes souvent observées de près de Mimi, ce qui a conduit à des images hilarantes qui n'étaient pas censées l'être.

En conclusion : si vous voulez censurer, faites-le correctement.

Mariah Carey

Mais tandis que la manipulation des couvertures des albums de Mariah au nom de la pudeur n'est pas chose nouvelle, le fait que quelqu'un ait pris le temps de faire des comparaisons avec les couvertures originales l'est.

#1s : là où Mariah portait une robe bustier courte, avec des escarpins aux bouts ouverts, la censure à la main lourde lui a créé une robe tee-shirt avec un pantalon phosphorescent qu'on ne s'explique pas et qui semble avoir été sorti de la penderie de Cher vers 1968, et ses orteils sont désormais hors de la pochette. Apparemment, les chaussures à bouts ouverts = grossièreté.

Butterfly : c'est là qu'il y a le moins de changements. Le haut moulant dévoilant le ventre de Mariah (et la chaîne autour de sa taille) ont été remplacés, pas très discrètement, par un tee-shirt couvrant son ventre et ses épaules.

Mariah Carey

Emotions : là, le retoucheur PhotoShop devait être fatigué. Ou paresseux. Quelle que soit la raison, plutôt que de s'embêter à changer la robe blanche à bretelles et décolleté de Mariah, ils ont simplement ajouté suffisamment d'ombre à l'image afin que rien ne soit visible à part le côté gauche de son visage. Efficace !

Glitter : à l'évidence, la personne chargée de retoucher cette couverture a quelque chose contre New York, puisqu'elle a remplacé le haut pailleté "I Cœur NY" par un polo à col et manchettes. Le cœur pailleté est toujours en place, mais le "I" et "NY" sont passés à la trappe.

The Emancipation of Mimi : hum, oui. La combinaison en soie à une jambe large n'était déjà pas terrible. Alors, y rajouter une jambe, c'est le pompon.

Autre photo : apparemment, se montrer dans un tee-shirt mouillé est plus décent que de se montrer dans un bikini. On n'aurait jamais cru.

Quant au chat : il est sûrement mieux de montrer les épaules dénudées de Mariah que de promouvoir ce genre d'obésité animale morbide et malsaine. Y a-t-il un moyen de mettre les pattes avant d'un chat au régime ?  

OK, les ratés de Photoshop, il est temps de faire du vide sur vos disques durs.

Mariah Carey