• Share
  • Tweet
  • Share
David Beckham

Flynetonline.com

Comme s'il n'avait pas assez de problèmes comme ça, David Beckham se fait contre-attaquer en justice par une ancienne call-girl, Irma Nici.

Nici a annoncé à tout le monde qu'elle avait eu une aventure d'un soir avec le joueur de foot, ce qui l'a poussé à attaquer In Touch en justice, qui avait imprimé la nouvelle en premier. Désormais, elle affirme que les répercussions l'ont envoyée à l'hôpital, et que Beckham doit payer !

Nici et son avocat, Paul Rolf Jensen, ont émis une déclaration très prudente vendredi, annonçant qu'ils entamaient des poursuites juridiques cherchant à faire débouter le procès de Beckham.

"L'ancienne call-girl qui a été envoyée à l'hôpital en début de semaine suite au harcèlement qu'elle a subi par David Beckham et son équipe juridique, contre-attaque", disait leur déclaration.

Sans mentionner spécifiquement de détails ni l'article de In Touch, ils affirment que Nici a "dit la vérité à la presse", et que cela devrait l'empêcher d'être la cible d'un procès.

"La loi de Californie ne permet pas aux figures publiques comme David Beckham de réprimer la liberté d'expression. Peut-être qu'il n'a pas vécu suffisamment longtemps à Los Angeles pour savoir combien nous chérissons ici notre droit de dire la vérité et de l'imprimer", a dit Jensen.

"Beckham a dû confondre la loi américaine avec la loi de son pays natif, où il n'existe pas un tel respect sacré pour la liberté d'expression."

On ne sait pas exactement si Becks est très au courant des lois américaines, mais on dirait bien qu'il va vite y être initié !