• Share
  • Tweet
  • Share
Lindsay Lohan

Karl Larsen/INFphoto.com

Pour Lindsay Lohan, sortir d'Hollywood, même provisoirement, est un pas dans la bonne direction.

E! News a confirmé que le centre Betty Ford à Rancho Mirage, en Californie, était bel et bien le centre de désintoxication dans lequel l'actrice est entrée en début de semaine dernière.

Lohan doit rester et être traitée au centre près de Palm Springs jusqu'à sa prochaine audience le 22 octobre.

Nous avons aussi appris que, même si les proches de Lohan l'avaient supplié de rentrer à Betty Ford dans les quelques heures qui ont suivi sa libération de prison le 24 septembre dernier, la raison pour laquelle elle n'y est pas entrée plus tôt, c'est tout simplement parce qu'ils n'avaient pas encore de place. Ce n'était pas parce qu'elle résistait ou voulait repousser son entrée dans un programme plus radical.

"Il n'y a pas de télé, pas de journaux, pas d'Internet et pas de téléphones portables", a dit l'expert en addiction Marty Brenner à E! News. "Elle devra partager une chambre avec une autre personne, et devra assister à une séance de thérapie de groupe avec 13 autres personnes, ainsi qu'à des séances individuelles."

Brenner, qui n'est pas impliqué dans l'affaire Lohan, a dit que l'actrice pouvait s'attendre à avoir des visites une fois par semaine, le dimanche.

Reste à voir comment ce séjour en désintox affectera les tentatives rivales de ses parents d'obtenir la tutelle, une chose à laquelle Lindsay serait opposée.

Bien sûr, Lohan n'est pas la première célébrité à séjourner au Betty Ford. David Hasselhoff, Keith Urban, Ozzy Osbourne et Elizabeth Taylor sont parmi les stars qui s'y sont fait aider par le passé.