• Share
  • Tweet
  • Share
Faye Dunaway, Warren Beatty, Bonnie and Clyde

Warner Bros. Entertainment

Arthur Penn, le réalisateur qui a réinventé le cinéma hollywoodien avec Bonnie and Clyde, est décédé.

Evan Bell, l'ami et comptable du cinéaste depuis 25 ans, a dit à E! News que Penn était décédé mardi soir, le lendemain de son 88e anniversaire, de causes non divulguées.

Après avoir affiné ses capacités au théâtre et à la télévision, en particulier avec Miracle en Alabama, le téléfilm pour lequel il avait été nominé pour un Emmy, Penn a fait ses débuts au cinéma en 1958, en réalisant Le Gaucher, avec un jeune Paul Newman dans le rôle de Billy the Kid.

Quatre ans plus tard, il a reçu sa première nomination aux Oscars comme Meilleur Réalisateur pour sa version grand écran de Miracle en Alabama, qui faisait la chronique d'une relation entre une jeune Helen Keller aveugle et sourde, et sa professeur, Annie Sullivan. Le film a valu l'Oscar de la Meilleure Actrice à Anne Bancroft dans le rôle de Sullivan, et celui de Meilleur Second Rôle féminin pour Patty Duke, qui jouait Keller.

Mais c'est un petit film de gangster en lequel personne à Hollywood ne croyait qui s'est avéré être son plus grand accomplissement.

Bonnie and Clyde, avec Faye Dunaway et Warren Beatty dans les rôles des amants devenus cambrioleurs, Bonnie Parker et Clyde Barrow, en fuite durant la Grande Dépression.

Inspiré par la Nouvelle Vague française, le film de 1968 était un mélange cinétique d'humour et de violence, avec une fusillade sanglante à son apogée. Initialement écarté par la critique, Bonnie and Clyde est devenu un énorme succès au box-office pour la Warner Bros., ainsi qu'un jalon déterminant de contre-culture qui a influencé des générations de cinéastes. Le film a fini par recevoir 10 nominations aux Oscars et a transformé Beatty, qui avait produit le film, en une force majeure à Hollywood.

Penn avait déjà travaillé avec Beatty en 1965 sur Mickey One. Penn a aussi dirigé Robert Redford en 1966 dans La Poursuite impitoyable, Dustin Hoffman dans le western révisionniste, Little Big Man (les Indiens étaient les gentils !). Il a réalisé Alice's Restaurant en 1969, inspiré de la fameuse chanson du troubadour Arlo Guthrie. Plus tard, en 1975, il a réalisé La Fugue, ainsi que Target en 1985, tous deux avec Gene Hackman, le thriller de 1987, Froid comme la mort, et Penn & Teller Get Killed en 1989.

Son dernier effort en tant que metteur en scène fut la pièce Fortune's Fool en 2002, et il a servi de producteur exécutif pendant une brève période sur New York District.

PHOTOS : L'adieu à Arthur Penn