Marlon Brando, The Godfather

Paramount Pictures

Où est Luca Brasi quand on a besoin de lui ?

Avec des amis près de lui, et ses ennemis encore plus près, le fils de Mario Puzo, l'auteur maintenant décédé du Parrain, intente un procès à Paramount Pictures pour non-paiement de droits d'auteur provenant d'un jeu vidéo basé sur les trois films.

Un représentant de Paramount a refusé de faire le moindre commentaire à cause du procès imminent.

La plainte, déposée le 18 juin à la cour supérieure de Los Angeles au nom d'Anthony Puzo, accuse le studio de rupture de contrat avec le patrimoine de Puzo pour ne pas avoir payé les droits d'auteur sur les revenus générés par The Godfather: The Game (Le Parrain : le jeu), publié et distribué par Electronic Arts.

Selon la plainte, Paramount aurait signé un contrat avec Mario Puzo en 1992, sept ans avant sa mort à l'âge de 78 ans, engageant le studio à lui verser un pourcentage des profits sur tout produit subsidiaire, particulièrement des produits contenant des éléments de la trilogie, y compris des passages de dialogues et des personnages.

La plainte stipule que : "En dépit de la fortune que Puzo a fait gagner à Paramount, le studio a refusé de verser à ses enfants le pourcentage auquel il s'était engagé sur les revenus générés par les produits audio-visuels."

Basé sur le livre et les trois films qui en ont été tirés, le jeu vidéo permet aux joueurs de progresser de voyou des rues à grand ponte. On y retrouve également les voix de certains acteurs du film qui reprennent leur rôle, comme James Caan dans le rôle de Sonny Corleone, le fils impétueux, Robert Duvall dans le rôle de Tom Hagen et Abe Vigoda dans le rôle du traitre Salvatore Tessio.

Anthony Puzo demande au moins un million de dollars de dommages et intérêts.

  • Share
  • Tweet
  • Share