• Share
  • Tweet
  • Share
Charlton Heston

UPPA/ZUMAPress.com

Comme les anciens Egyptiens l'ont appris à leurs dépens, quant on met Moïse en colère, on doit payer.

La mer ne s'est peut-être pas ouverte vendredi, mais une ex-employée d'une firme de conseillers commerciaux à Los Angeles a été condamnée à cinq ans et quatre mois de prison pour avoir escroqué des milliers de dollars à, entre autres, Charlton Heston, maintenant décédé.

Sharon Walker, dans le but d'éviter une peine plus sévère, a plaidé coupable d'avoir escroqué plus de 150 000 dollars à la star des Dix Commandements, ainsi que presque 560 000 dollars au créateur de la série télé 21 Jump Street, Stephen Cannell, en contrefaisant leurs signatures pour payer les factures de ses propres cartes de crédit.

Elle a plaidé coupable de deux chefs d'accusation de vol qualifié et d'un chef d'accusation de fraude fiscale.

L'ex-employée, qui aurait pu être condamnée à 11 ans de prison, devra également restituer l'argent à ses victimes et payer 82 000 dollars d'arriérés d'impôts. Les procureurs n'ont jamais rendu public le nom de la compagnie pour laquelle Walker travaillait.

Heston est mort de la maladie d'Alzheimer le 5 avril, laissant derrière lui ses deux enfants et celle qui fut sa femme pendant 64 ans.