• Share
  • Tweet
  • Share
Richie Sambora, Mugshot

Richie Sambora se tire toujours d’affaire.

E! News a appris, en exclusivité, que quelques heures seulement après avoir été inculpé de conduite en état d'ébriété, Sambora, le guitariste de Bon Jovi, s’était arrangé pour limiter la casse grâce à une négociation de peine.

Le guitariste de l’album Lost Highway a plaidé coupable de conduite en état d’ébriété avec un taux d’alcoolémie de 0,08 % ou plus. Le chef d’accusation étant un délit, et non pas un crime, la présence de Sambora n’était pas requise au tribunal de Newport Beach. C’est donc son avocat, Blair Berk, qui a agi en son nom.

Aucune suite n’a été donnée à un deuxième chef d’accusation de conduite en état d'ébriété.

Le juge Craig Robison a condamné Sambora à trois ans de mise à l'épreuve. Sambora doit également participer à un programme contre l’abus d’alcool pendant trois mois et payer une amende de 1 600 $. De plus, il ne doit consommer ni drogue ni alcool pendant sa mise à l'épreuve.

Selon Farrah Emami, le porte-parole du procureur d’Orange County, cette sentence est typique pour une première incartade.

S’il avait été reconnu coupable des deux chefs d’accusation, Sambora aurait pu faire six mois de prison ferme.

La police a arrêté Sambora aux environs de 22h52 le 25 mars, alors qu’il conduisait son Hummer à cheval sur deux voies de l’autoroute.

Après n'avoir pas réussi plusieurs tests de sobriété sur place, le guitariste fut arrêté et soumis à un examen sanguin au lieu d’un alcootest. Les autorités ont refusé de divulguer son taux d’alcoolémie.

Sambora n’a pas été officiellement accusé de mis en danger d’un enfant. La police l’avait suggéré parce qu’Ava, la fille de Heather Locklear, âgée de 10 ans, se trouvait dans le véhicule, ainsi qu’un autre mineur. Cependant, le procureur n’a pas suivi l'avis de la police.

A l’heure actuelle, Sambora est en tournée avec Bon Jovi. Les natifs de l’Etat du New Jersey doivent se produire ce soir à Kansas City, dans l’Etat du Missouri.