The Incredible Hulk

Universal Pictures

Peut-être que les ennuis de Hulk ne sont pas si terribles après tout.

Edward Norton, star du film L'Incroyable Hulk qui doit sortir cet été, cherche à réfuter les rumeurs galopantes selon lesquelles un désaccord sur le montage final du film l'aurait mis, ainsi que le réalisateur Louis Leterrier, en conflit avec Marvel Entertainment.

"Tout bon film se crée par la collaboration. Les différentes idées de gens qui sont tous dévoués et respectent la validité des opinions des autres, sont au cœur de la réalisation d'un film", a dit l'acteur primé, dans une déclaration au magazine Entertainment Weekly.

"Malheureusement, ce processus tout à fait normal, qui est et doit rester une affaire privée, a été déformé aux yeux du public et appelé une "dispute". Des gens qui veulent à tout prix un scoop ont sauté dessus et déformé la vérité à tel point que cela risque de détourner l'attention du film – chose que Marvel, Universal et moi ne permettrons pas."

 

Ces dernières semaines, la rumeur a circulé selon laquelle Marvel, voulant un montage plus agressif et commercial, avait fait objection à la version du film de Leterrier, plus détaillée, et durant plus de deux heures. Un désaccord créatif qui a fait voir rouge à Norton, à défaut de devenir tout vert.

Récemment, Leterrier a dit à Entertainment Weekly qu'il regrettait que Norton et Marvel "n'aient pu se mettre d'accord, alors qu'on aurait pu trouver une solution tous ensemble."

"Tout le monde était épuisé, c'était une petite explosion", a dit le réalisateur français, connu notamment pour avoir réalisé les films Le Transporteur."'Je suis en colère après vous !' 'Non, c'est moi qui suis en colère après vous !' Et moi au milieu : 'Calmez-vous.' Ça n'a pas explosé. C'était une remarque ici et là."

Puis c'est "devenu public", a-t-il dit, en ajoutant que c'était la presse qui avait "empêché Edward et Marvel de se parler. [La querelle] n'était rien du tout, puis elle est devenue quelque chose d'énorme."

De son côté, Norton maintient que cette histoire de désaccord sur le plateau a été exagérée.

"Dans toutes les phases de production, y compris le montage, travailler avec Louis Leterrier a été formidable", dit-il dans sa déclaration. "Je n'ai jamais eu de meilleur associé, et la collaboration avec le reste de l'équipe créative a été incroyable..."

"J'ai toujours été convaincu que les films doivent parler d'eux-mêmes, et que trop en savoir sur leur fabrication atténue la magie qui émane en les regardant. Nous pensons tous que L'Incroyable Hulk séduira les anciens fans, en créera de nouveaux et sera un énorme succès... Nous avons toujours voulu représenter Hulk tel que les gens le connaissent et nous voulons que le public du monde entier continue d'apprécier notre héros vert."

La production a été une entreprise assez risquée dès le début, puisque que l'adaptation d'Ang Lee avec le très irascible Dr Bruce Banner, intitulée Hulk, avait fait un flop, comparée à d'autres films d'action inspirés de B.D., en ne remportant que 132 millions de dollars au box-office américain.

Mais grâce à la décision de Marvel Comics d'insuffler à nouveau la vie à son propre personnage avec son propre studio, le géant vert et incompris a une autre chance de guérir le mal dont il est atteint.

L'Incroyable Hulk de Leterrier reprendra là où le film de 2003 en était resté : Banner, joué par Norton, se cache en Amérique du Sud, où il cherche un antidote à son exposition aux rayons gamma qui le rend sujet à des crises de rages assez intenses, c'est le moins qu'on puisse dire.

Liv Tyler, William Hurt et Tim Roth sont aussi dans le film. Liv Tyler joue l'objet de l'affection de notre héros, Betty Ross. Hurt joue le général Thaddeus Ross, et Tim Roth joue le méchant, Emil Blonsky. Le film doit sortir aux Etats-Unis le 13 juin et en France le 23 juillet.

Le fait que Norton confirme que les problèmes de production ont été exagérés devrait soulager les fans de Hulk, qui espèrent que ce film réussira là où le précédent avait échoué, bien que les avis soient partagés quant à la longueur préférable du film.

"Les films du [Seigneur des Anneaux] étaient des suites de films à succès. Le premier était long et il a fonctionné. Le Parrain était long, et il a fonctionné et a été un succès. Donc les suites étaient longues aussi", a écrit l'utilisateur DBZ2cool sur un des forums de SuperheroHype.com, consacrés au nouveau film.

"Mais ce n'est pas le cas pour Hulk. Hulk était un film long, ennuyeux et très déprimant."

Par contre, Bannerless Hulk a écrit que la décision de Marvel de "supprimer le développement du personnage au profit de la vitalité commerciale va contre leur projet explicite de suivre les pas du film [très bien reçu] Batman Begins. Je ne vois pas comment Batman Begins pourrait fonctionner en moins d'1h45."

"Hélas, la publicité négative continue de se répandre. J'entends d'ici le public se moquer des fans, mais nous espérons contre toute attente que le film marche."

 

  • Share
  • Tweet
  • Share