• Share
  • Tweet
  • Share
Naomi Campbell

Richard Harding/ZUMAPress.com

Sacrée Naomi Campbell... toujours à s'inquiéter des petites gens. Enfin, sauf ceux qui travaillent pour elle.

L'impétueuse top-modèle a retourné la situation aux dépens de British Airways, en annonçant qu'elle boycotterait la compagnie aérienne qui lui a interdit l'accès à bord ce mois-ci, à cause de leur "manque de respect total envers les passagers".

Côté manque de respect, Campbell en connaît un rayon, puisqu'elle a été arrêtée à l'aéroport d'Heathrow à Londres ce mois-ci, après avoir craché sur un agent de l'aéroport qui tentait d'intervenir dans une altercation au sujet d'un bagage perdu.

A la suite de l'incident, British Airways a interdit à Campbell l'accès à ses vols. Bien que la compagnie aérienne n'ait jamais officiellement confirmé l'interdiction, Campbell a raconté aux médias brésiliens que British Airways voulait désespérément la récupérer comme cliente.


"Quelqu'un de chez British Airways m'a appelée et m'a demandé de voler à nouveau sur leurs lignes, mais il n'en est pas question", a dit mercredi la mannequin rancunière de 37 ans. "Ils n'ont pas trouvé mon sac, ils ont dit qu'il ne figurait pas dans leur système, et ils ont fait preuve d'un manque total de respect envers les passagers."

"Je ne parle pas de moi-même. Je parle de tous les passagers à qui ils ont manqué de respect."

Un porte-parole de British Airways n'a pas apprécié les affirmations de Campbell, et a dit au journal londonien Evening Standard : "Nous ne sommes pas au courant d'un appel implorant adressé à Mlle Campbell."

Campbell est arrivée à Rio de Janeiro lundi (par la compagnie brésilienne TAM Airlines) pour aider à sensibiliser la population à l'épidémie de dengue du pays.