• Share
  • Tweet
  • Share
Bruce Springsteen, Barack Obama

Nancy Kaszerman/ZUMA Press, Paul Fenton/ Zuma Press

L'avis d'Heidi Montag ne signifie-t-il rien pour Bruce Springsteen ?

Dans une lettre ouverte à ses "amis et fans", la légende du rock a dit mercredi qu'il soutenait le sénateur Barack Obama dans sa candidature à la présidence des Etats-Unis.

"Comme la plupart d'entre vous, je suis la campagne électorale et j'en ai désormais suffisamment vu et entendu pour connaître ma position", a écrit Springsteen sur son site Internet. "Le sénateur Obama, à mon avis, est largement au-dessus du lot."

Cet appui arrive deux semaines après que Montag, star de The Hills, a déclaré appuyer le sénateur John McCain pour la présidence.


Montag a dit qu'elle préférait McCain, car c'était un républicain comme elle. Springsteen a dit qu'il préférait Obama parce qu'en gros, c'était un gars des rues, comme lui.

"Il parle à l'Amérique que j'imagine dans ma musique depuis 35 ans", a écrit Springsteen.

Obama lui a rendu le compliment.

"L'Amérique dont Bruce Springsteen parle à travers ses chansons est une Amérique de rêves, d'espoir, et d'un peuple résistant et travailleur, qui se bat et se sacrifie pour que son pays soit à la hauteur de ses promesses", a dit le sénateur dans une déclaration pour sa campagne.

Dans sa lettre, Springsteen a implicitement défendu Obama contre de récentes attaques au sujet des sermons de son ancien pasteur et du commentaire du sénateur, disant que les critiques "ne font que nous distraire et nous empêcher de parler des vrais problèmes."

Springsteen critique Bush depuis longtemps. Tout son album de 2007, Magic, était en gros un commentaire sur la guerre en Irak. Dans l'émission 60 Minutes en automne dernier, il a rejeté la suggestion que ses protestations étaient antipatriotiques.

"Ce qui est antipatriotique, c'est de rester là à ne rien faire lorsque des évènements se passent et nuisent à un endroit qu'on aime tendrement", a dit Springsteen durant l'émission.

Alors que la chanson de Springsteen, "Born in the U.S.A", était la marque de la campagne électorale de Reagan en 1984, à la consternation de son auteur, le musicien ne s'est pas impliqué officiellement dans la politique présidentielle avant 2004 : il avait accordé son tout premier appui au sénateur John Kerry au moment de sa candidature à la présidence.

L'appui de Springsteen n'a pas permis à Kerry de gagner, et son appui arrive trop tard pour aider Obama à gagner dans l'Etat natif du chanteur, le New Jersey, dans lequel Hillary Clinton a remporté l'élection primaire démocratique en février dernier. Cependant, Obama a dit qu'il était "honoré" d'avoir le soutien du rockeur.

En soutenant Obama, Springsteen rejoint Oprah Winfrey, George Clooney, Scarlett Johansson, Ed Norton, Larry David et Kal Penn, parmi les militants célèbres du sénateur. Les donateurs, selon le site FundRace, incluent Jamie Foxx, Garry Shandling, Linda Ronstadt, Paul Newman, Will Smith, Geena Davis, la star de Grey's Anatomy, Ellen Pompeo, l'ex star de Grey's Anatomy, Isaiah Washington et le compagnon de voyage en Bosnie de Clinton, Sinbad.

Les célébrités soutenant Clinton comptent notamment Barbra Streisand, Rob Reiner, Ted Danson, America Ferrera de Ugly Betty et Magic Johnson. Parmi ses donateurs, on compte Tom Hanks, Billy Crystal, Bette Midler et Chevy Chase.

Tobey Maguire et Ben Stiller figurent parmi ceux qui ont contribué aux deux candidats, Obama et Clinton, selon le site.

En plus de Montag, McCain est soutenu par la star de Rocky, Sylvester Stallone (61 ans) et a reçu l'appui financier du chanteur Andy Williams (80 ans).