Diandra Douglas, Michael Douglas

Brian Ach/Getty Images

L'argent ne fait pas le bonheur.  C'est ce que doit se dire Michael Douglas.

Dix ans après son divorce d'avec Diandra Douglas, l'ex-femme de la star de cinéma essaie de récupérer une partie de son salaire d'acteur (ainsi que les profits réinvestis) de Wall Street : l'argent ne dort jamais, citant une clause controversée de leur divorce de 2000.

Apparemment, les 45 millions de dollars versés par l'acteur n'auront pas suffi bien longtemps.

Au début du mois de juin, Diandra a déposé une plainte contre Michael à la cour suprême de Manhattan, réclamant 50 % des cachets de l'acteur qui joue dans le nouveau film d'Oliver Stone qui sortira le 29 septembre, citant une clause dans leur contrat de divorce qui lui donne droit à la moitié des revenus de l'acteur issus des royalties, merchandising ou spin-off de films tournés lorsque les deux étaient encore ensemble.

"Selon cet accord, Diandra et Michael doivent partager à hauteur de 50/50 tout ce qui a trait à des films que ce dernier a fait pendant leurs 23 années de mariage", a expliqué une source à E! News. "Elle réclame l'argent qui lui est dû. Il ne veut malheureusement pas lui donner cet argent."

Wall Street est compris dans cette période, c'est pourquoi, d'après Diandra, elle a droit à une partie des gains de Wall Street : l'argent ne dort jamais. Une opinion que ne partage évidemment pas Michael.

Les avocats de Douglas estiment que ce nouveau film est une suite (ce qui est vrai), et non un spin-off (il suffit de lire le titre du film), et ne rentre fonc pas dans cette clause qui avait été déposée lors de l'accord.

"Il s'agit du même personnage, du même titre, juste quelques années plus tard", a déclaré l'avocate de Diandra, Nancy Chemtob.

"Il ne s'agit pas de la même chose", a rétorqué devant la cour l'avocat de Michael, Marily Chinitz. "Il ne veut pas qu'elle se comporte comme un fardeau pour toujours."

Le président de la cour suprême de Manhattan, Matthew Cooper, a déclaré lors de la première audience préliminaire qu'il y avait une différence entre une suite et un spin-off, mais qu'il n'avait pas encore décidé si l'affaire allait se poursuivre. Il hésite encore entre la tenue du procès à New York, ou envoyer les parties impliquées à la cour de Santa Barbara, où le divorce a été prononcé.

D'autres documents seront déposés fin juillet, et la prochaine date d'audience a été fixée au mois d'août.

Suivez @eonlineFR sur Twitter !

________

Tous les ex ne sont pas aussi belliqueux. Mais certains oui. Découvrez qui appartient à quelle catégorie dans notre galerie Quand les stars se séparent.

  • Share
  • Tweet
  • Share