• Share
  • Tweet
  • Share
Lady Gaga, Rolling Stone Magazine

Terry Richardson/Rolling Stone Magazine

Lorsqu'elle ne sort pas en petite tenue et ne cause pas de controverse à un match de base-ball, Lady Gaga se tourne vers le futur et voit grand.

Faisant la couverture du numéro de cette semaine de Rolling Stone, l'interprète de "Poker Face" a annoncé une grande nouvelle aux fans qui ne se lassent pas de "Fame Monster" : elle vient de finir l'enregistrement d'un nouvel album et prévoit une sortie début 2011. Elle dévoilera le titre de cet album à minuit le jour du réveillon.

"Je crois que je vais me faire tatouer le titre de l'album sur moi et présenter la photo", a-t-elle dit au magazine. "Je travaille dessus depuis des mois, et je suis très contente qu'il soit fini. C'est venu très vite. Certains artistes mettent des années, pas moi. J'écris tous les jours."

Et il ne fait aucun doute qu'elle a beaucoup à dire.

Gaga, née Stefani Germanotta, a ajouté que contrairement à son premier album, The Fame, et à celui qui a suivi en 2009, The Fame Monster — qui exploraient tous deux son ambition de blonde de devenir une super star de la pop — son nouveau disque aura des sous-entendus plus politiques, même plus colériques, abordant des sujets délicats qui tiennent à cœur à la chanteuse, comme les homosexuels dans l'armée.

"Pourquoi parle-t-on encore de «Ne demandez pas, n'en parlez pas» ?" s'exclame Gaga. "Mais on est en quelle année, p—tain ? Ça me rend dingue."

En effet, le ton n'est plus si doux.

"Ça fait trois ans que je fais des gâteaux, et maintenant, je vais faire un gâteau à la crème amère" ajoute-t-elle. "Le message de ma nouvelle musique est plus amer qu'auparavant. Parce que plus le gâteau est sucré, plus la crème peut être amère."

Avec une telle métaphore, on a hâte de voir les clips qui devraient être encore plus scandaleux. (Vous croyez qu'elle va s'en prendre à BP ?)

Lady Gaga s'apprête à débuter la partie nord-américaine de sa tournée très acclamée, Monster's Ball, qui débute à Montréal le 18 juin et qui s'achèvera le 19 septembre à Raleigh, en Caroline du Nord après d'autres dates aux États-Unis et au Canada, et avant de se rendre en Europe.