• Share
  • Tweet
  • Share
Nicolas Cage

AP Photo

Nicolas Cage a senti qu'il devait aux pirates une fière chandelle. Soit ça, soit il pensait qu'ils pourraient l'aider avec ses problèmes de "trésorerie".

L'acteur qui connaît une très mauvaise passe financière, et qui est Ambassadeur sur les drogues et les crimes pour les Nations-Unies, s'est rendu au Kenya où il a rencontré des pirates somaliens emprisonnés, pour trouver une explication à la recrudescence d'actes de pirateries dans cette région.

Et s'ils lui avaient glissé une carte aux trésors, il n'aurait pas été contre.

Malheureusement pour lui, ça n'a pas été le cas. Il n'est tout de même pas reparti les mains vides, ayant compris les raisons de leur détresse.

"Je suis dans un position qui me permet de comprendre et d'en parler à mon retour aux Etats-Unis, où je parlerai à différents conseils des Nations-Unies et discuterai du sujet", a-t-il précisé aux journalistes à la prison de Shimo-la-Tewa, qu'il a décrite comme "la prison la plus chaleureuse au monde".

S'il fait autant parler des Somaliens que du peuple australien comme il l'a fait récemment, ça promet. On est heureux de savoir que pour devenir ambassadeur des Nations-Unies, même si c'est pour être spécialiste des drogues et des crimes, la sélection est aussi rigoureuse qu'avant.

________

Vous avez entendu ? Les pirates battent les vampires. Désolés, Rob Pattinson.