• Share
  • Tweet
  • Share
Robert Pattinson, Vanity Fair

Vanity Fair

Vanity Fair se considère comme un magazine culturel de bon niveau, avec ses couvertures sophistiquées d'Annie Leibovitz, mais s'il y a une chose qu'aucun magazine ne peut se permettre d'ignorer, c'est bien le phénomène Twilight. Donc pour le numéro de décembre, le magazine s'est abaissé au niveau de OK! Magazine, avec un petit côté catalogue de la Redoute, en dédiant 12 pages à Robert Pattinson. (Aaaaaah !)

Les photos sont superbes. Regardez, Rob Pattz lit un livre ! Il porte un pull ! Il mange son homard comme ça ! Il est dépassé par les évènements ! Il traîne au lit toute la journée ! Et bien sûr, il écrit des ballades sur son piano à queue sur la plage ! Soupir...

Quant à ce qui est écrit sur notre vampire préféré, il s'agit surtout de l'état mental actuel, submergé et hyper conscient de son image, de Rob. "J'essaie de ne pas me laisser noyer", a-t-il dit.

Et puis il y a la description de l'auteur, Evgenia Peretz, qui présente l'idole des ados comme étant lourdaud et mal à l'aise : "Il s'excuse souvent — d'être barbant, de la terrasse «nulle» de sa chambre d'hôtel, de vous raconter une histoire que vous avez déjà dû lire ailleurs — il minimise son travail de toutes les manières possibles."

Mais la plupart des fans de Pattz connaissent bien le penchant qu'a Rob pour s'autodénigrer, et c'est là qu'il faut remettre sa relation avec Kristen Stewart sur le tapis.

D'abord, il y a la réalisatrice de Twilight, Catherine Hardwicke, qui adore parler des conjectures sur Robsten. "Rob et Kristen avaient beaucoup de sentiments l'un pour l'autre", a-t-elle dit. "Des sentiments très complexes. C'était ce dont on avait besoin. Une fascination complexe et intense."

C'est devenu un peu plus tabloïde à partir de là, alors que Peretz a sombré dans le battage sur le couple. "Il est probable que leur relation dans la vie reflète leur relation à l'écran : une attirance intense et irréalisable. Pendant le tournage, Kristen était avec son petit ami de longue date, l'acteur Michael Angarano."

Malgré l'angle "amants maudits", elle a ajouté ça histoire de relativiser : "Pour info, Pattinson affirme que lui et Stewart ne sont que «bons amis» et qu'il l'admire profondément."

En plus, selon Pattz, il n'y a aucune logique. "Peu importe ce qu'on raconte [aux tabloïdes]", a-t-il dit. "Je me suis trouvé à l'autre bout du pays [loin de Kristen], et ils disent : «Ils ont eu un rancard secret !» Je me dis : «Où ? Je ne peux pas sortir de ma chambre d'hôtel !»"

Et puis on revient immédiatement à la relation secrète entre Rob et Kristen. "Pattinson et elle ont appris à ne pas se toucher", dit l'auteur au sujet de leur interaction à la Comic-Con. "Elle a même tenté de feinter les foules en flirtant avec le beau Taylor Lautner."

Un bel effort de la part de Vanity Fair de jeter de l'huile sur le feu qu'est Robsten, mais tout, depuis la citation de Hardwicke à la tension hors-écran Twilight, aux insinuations sur la Comic-Con, est couvert. On a tous Internet... alors restez-en aux belles photos et aux petites anecdotes sympa de Rob, comme son souhait le plus cher :

"Ce qu'il veut vraiment, c'est une maison à lui, pour pouvoir avoir un chien, puisque le terrier blanc qu'il avait depuis l'âge de cinq ans et «qui était comme ma sœur» est morte Noël dernier."

Pauvre Rob... On peut donc ajouter la sensibilité à sa longue liste de qualités.

________

Assez de ces vampires scintillants ! Allez donc voir Les 10 meilleurs vampires qui ne sont pas dans Twilight.