• Share
  • Tweet
  • Share
Miley Cyrus, Frank McLeod

Mike Marsland/Getty Images; Chatham County Sheriff's Office

C'est pas si facile d'être mis en examen de nos jours.

Apparemment, suivre une starlette hollywoodienne jusqu'au plateau de son film en Georgie (en se faisant arrêter deux fois en route), l'appeler sa fiancée, dire aux policiers qu'elle communiquait avec lui par des messages secrets envoyés sur son téléviseur, devenir un membre payant de son site de fans en ligne, rassembler des milliers de photos et lettres à la starlette sur son ordinateur et économiser pour acheter une bague en diamant comme symbole ultime de leur amour imaginé, ne suffisent pas.

En effet, cette semaine, un jury d'accusation de Georgie a refusé de mettre en examen Mark McLeod, 53 ans, pour délit grave de harcèlement, disant qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour montrer qu'il avait ciblé Miley Cyrus avec intention criminelle.

Ce qui ne veut pas dire que son comportement carrément glauque sera sans conséquences...

L'accusation va passer au tribunal d'Etat, où il fera face à des chefs d'accusation de délit mineur, pour avoir fait entrave à l'action d'un policier et trouble à l'ordre public. Le chef d'accusation d'origine de tentative de harcèlement ne sera plus valable.

"Ces chefs d'accusation sont insensés", a dit l'avocat de McLeod, James Byrne, au tribunal. "Je les défie de les argumenter dans un tribunal d'Etat."

McLeod reste en prison sous réserve d'une caution de 55 200 $, mais son avocat a demandé que la somme soit réduite proportionnellement à la réduction des chefs d'accusation.

"Le jury d'accusation s'est montré plein de bon sens, ce qui ne semble pas être le cas de qui que ce soit d'autre dans cette affaire. Ces chefs d'accusation sont ridicules", a continué Byrne. "Il n'a harcelé personne, il n'a menacé personne. Il s'est comporté étrangement et c'est pour ça qu'il est en prison."

Mais pas pour longtemps.

Byrne a dit à E! News que McLeod assisterait à une audience au tribunal d'Etat demain matin et qu'il accepterait un accord à l'amiable passé avec le procureur.

Selon l'accord, McLeod acceptera 24 mois de liberté conditionnelle avec trois mois de crédit pour le temps déjà passé en prison ; il subira une évaluation psychiatrique et suivra le traitement recommandé ; il s'abstiendra de contacter Cyrus ou sa famille ; sera banni du comté de Chatham ; et n'aura pas le droit d'utiliser un ordinateur pendant les deux prochaines années.

"Si l'accord est accepté par le juge demain, ce sera la fin de l'histoire", a dit Byrne.

Entre-temps, le camp Cyrus a eu de meilleures nouvelles cette semaine. Le même groupe de jurés a mis en examen Sean Christian Mathis, 22 ans, un soldat de l'aviation, pour des chefs d'accusation de menaces terroristes graves et trouble à l'ordre public.

En juin dernier, en la présence du double de Cyrus pour The Last Song, Stephanie Vickers, Mathis a dit : "Hé, c'est Miley Cyrus, je vais te tuer."