• Share
  • Tweet
  • Share
Kanye West

Jason LaVeris/Getty Images

On imagine que Kanye West et ses avocats vont tout faire pour l'empêcher de passer du temps derrière les barreaux de la prison du comté de Los Angeles.

La star a été inculpée mercredi de trois chefs d'accusation de délits graves, suite à son arrestation en septembre dernier pour une altercation avec un paparazzi à l'aéroport de Los Angeles.

Le procureur a inculpé le rappeur de 31 ans de vandalisme, de voies de fait et de vol, puisque le chanteur avait cassé la caméra d'un photographe, alors qu'il traversait le terminal 4 de l'aéroport de Los Angeles le 11 septembre. Le manager de West, Don Crawley, 33 ans, fait face à deux inculpations pour les mêmes chefs d'accusation.

West se préparait à monter à bord d'un vol pour Honolulu ce matin-là, quand il fut confronté par une équipe de deux hommes qui ont continué de le harceler alors qu'il s'approchait du poste de sécurité.

Dans la mêlée qui a suivi, West aurait attrapé quelque chose sur la caméra vidéo portée par un des hommes, et l'aurait jeté par terre. Les procureurs affirment que Crawley leur aurait aussi arraché avec force un appareil photo d'une valeur de 10 000 $, et l'aurait écrasé.

West et Crawley furent arrêtés, soupçonnés de vandalisme criminel, et prirent ensuite un autre vol plus tard pour Hawaii. (Et malgré sa promesse de tout raconter de sa version de l'incident, West a été étrangement silencieux sur son blog, suivant probablement le conseil de son avocat, Blair Berk.)

S'il est déclaré coupable des chefs d'accusation, la star de Graduation pourrait être condamné à un maximum de deux ans et demi de prison, et son manager pourrait prendre jusqu'à 5 ans derrière les barreaux.

Berk a refusé de faire un commentaire. La lecture de l'acte d'accusation est prévue pour le 14 avril.