• Share
  • Tweet
  • Share

Lindsay Lohan, qui n'est plus recherchée, était apparemment assez à l'aise pour montrer le bout de son nez.

La starlette aux abois — l'objet d'un mandat d'arrêt de 50 000 $ émis vendredi soir, et annulé lundi matin quand un juge a estimé que le comportement de Lohan était acceptable — a émergé de la résidence hollywoodienne de sa petite amie Samantha Ronson vers 13h20 hier.

Accompagnée par son assistante et une équipe de sécurité, Lohan a éludé sans un mot une horde de paparazzis et de fans, et est montée dans un véhicule qui l'attendait. Puis elle est allée en cours d'éducation sur l'alcool à Right On Programs, à Glendale.

"On aurait cru que c'était le président Obama là-dedans", a dit un témoin à E! News. "Les gardes de la sécurité portaient des costumes noirs, des oreillettes et des lunettes de soleil. On aurait dit les services secrets."

Lohan n'avait pas été vue depuis qu'elle était arrivée à la maison de Ronson vers 4h30 du matin samedi.

Le juge du tribunal de Los Angeles Marsha Revel a déterminé que Lohan était en accord avec les termes de sa peine pour deux inculpations de conduite en état d'ivresse en 2007, mais qu'elle n'avait pas fourni la preuve qu'elle avait suivi un programme de traitement contre l'alcoolisme, comme lui avait ordonné la cour.

Lohan doit désormais s'assurer que tout le monde est sur la même longueur d'ondes quant à son traitement, selon Revel.