• Share
  • Tweet
  • Share
Howard K Stern, Sandeep Kapoor

Whittier Police Department

Howard K. Stern risque d'être associé encore longtemps à Anna Nicole Smith.

En effet, Stern, aux côtés de deux médecins qui ont prescrit des ordonnances à Smith, a été mis en examen jeudi dernier et accusé d'avoir obtenu des médicaments pour l'ancien mannequin devenue star de la télé-réalité, qui a succombé à une overdose accidentelle de médicaments en 2007.

Stern, Khristine Eroshevich, une psychiatre, et le Dr Sandeep Kapoor, dont le cabinet a été perquisitionné par la DEA (NDLR : la Brigade des stupéfiants américaine) le mois dernier sur injonction de la California Medical Board, risquent chacun une mise en examen pour conspiration en vue de fournir des médicaments à Smith et avoir prescrit, administré ou distribué une substance contrôlée à une personne victime d'une addiction.

"Ces individus ont de manière répétée et excessive fourni des milliers de pilules sous ordonnance à Anna Nicole Smith, souvent sans raison médicale légitime", peut-on lire dans une déclaration du procureur de Californie, Jerry Brown. "Il y a de nombreuses preuves que le Dr Eroshevich et le Dr Kapoor ont violé leurs obligations éthiques en tant que médecins, tandis que M. Stern a fait consommer en abondance des pilules à Mme Smith qui l'ont rendue dépendante."

Stern and Kapoor, qui se sont rendus aux autorités, ont été relâchés la semaine dernière après avoir payé une caution de 20 000 $. Selon le porte-parole de Brown, Eroshevich devrait se rendre aujourd'hui.

Le mois dernier, Stern avait déclaré à E! News qu'il n'avait pas essayé de se procurer des médicaments pour Smith auprès de Kapoor.

"Dr. Kapoor n'a jamais prescrit de médicaments à Anna Nicole en mon nom et c'est ce que le conseil des médecins déterminera," a-t-il dit.

Stern et Kapoor sont aussi accusés d'avoir prescrit illégalement une substance contrôlée entre le 9 juin 2004 et le 22 septembre 2006, alors que Stern et Eroshevich sont accusés du même crime pour des faits s'étalant du 5 juin 2004 au 26 janvier 2007.

Kapoor avait prescrit de la méthadone à Smith pendant qu'elle était enceinte de sa fille Dannielynn, et l'ordonnance avait été adressée à "Michelle Chase", un pseudo que Smith utilisait.

Kapoor et Eroshevich, dont les bureaux ont été perquisitionnés en 2007 dans le cadre d'une enquête sur leurs cabinets, ont été aussi mis en examen pour avoir obtenu une ordonnance pour une substance opiacée par la "fraude, la tromperie ou une déclaration inexacte" et d'avoir obtenu une ordonnance pour une substance opiacée en utilisant un faux nom ou une fausse adresse.

Les 12 substances retrouvées en Floride dans la chambre d'hotel où Smith a trouvé la mort étaient prescrites par Eroshevich, huit au nom de Stern, deux au nom d'un certain Alex Katz et une au nom d'Eroshevich elle-même.

Aucune date de lecture de l'acte d'accusation n'a été pour le moment fixée.