• Share
  • Tweet
  • Share
Anna Nicole Smith

Scott Suchman/WirEImage.com

Les gens chargés de gérer les biens d’Anna Nicole Smith – et la fortune de son seul héritier, Dannielynn, deux ans – n’ont pas oublié les 88,5 millions de dollars qu’un juge lui avait accordés.  

Les avocats en charge des biens de l’ancien mannequin sont à nouveau devant la Cour Suprême pour présenter leur cas qui dure depuis 14 ans maintenant, cette fois pour lever la suspension de trois ans concernant les millions dont Smith a hérités de son défunt mari en 2002, le magnat du pétrole, J. Howard Marshall II.

Marshall est mort en 1995 à 90 ans, après avoir été marié moins d’un an à l’ancienne playmate.

Le beau-fils de Smith, E. Pierce Marshall, avait mené la croisade contre Smith pour qu’elle ne touche pas un sou de la fortune estimée à 1,2 milliard de dollars du patriarche. Il a remporté la première manche quand un tribunal des successions du Texas n’a rien donné à Smith, alors qu’un juge fédéral d’un tribunal de commerce avait accordé 474 millions de dollars à Smith.

Un juge du tribunal d’instance de Californie a coupé la poire en deux dans son jugement en 2002, octroyant 44 millions de dollars aux héritiers de Smith, plus 44 millions en réparation du préjudice subi.

La 9e cour d’appel des Etats-Unis a alors annulé cette décision en faveur de Smith. Mais la Cour Suprême des Etats-Unis a décidé en 2006 que la cour d’appel avait outrepassé ses droits et que Smith avait le droit de réclamer sa part de l’héritage devant une cour fédérale.

Pierce Marshall est mort en 2006 et la suspension de la cour d’appel concernant l’argent de Smith n’a jamais été levée.

"Les biens de Vickie vont être terriblement affectés si la suspension n’est pas levée, comme le prétend l’éxécuteur testamentaire de Pierce qui déclare qu’il n’y a plus d’argent pour appliquer la décision du tribunal d‘instance, et que les biens de Vickie ne peuvent prétendre aux milliards manquants de Pierce tant que la suspension n’est pas levée", peut-on lire dans des documents de la cour publiés lundi au nom des légataires de Smith.