• Share
  • Tweet
  • Share
Fergie

John Shearer/Getty Images

Ce n'est pas parce que Fergie et Josh Duhamel se sont mariés il y a quelques mois qu'elle projette de faire des bébés dans l'immédiat.

"Je ne vais pas tomber enceinte, car je pars en tournée", a dit Fergie, qui part sur les routes avec les Black Eyed Peas pour soutenir leur nouvel album, The E.N.D. "Je ne voudrais pas faire ça au pauvre enfant."

Nous avons rencontré Fergie alors qu'elle faisait la visite du centre caritatif Project Angel Food, au sein de son rôle de nouvelle fille Viva Glam pour les cosmétiques M.A.C. Elle figure aussi dans une nouvelle campagne publicitaire pour le rouge à lèvres Viva Glam VI, au profit du fonds de lutte contre le sida créé par M.A.C il y a maintenant 15 ans. "Ils font vraiment leur travail, ils aident les gens, et c'est ce qui compte", a-t-elle dit au sujet du fonds. "Leur argent va là où il doit aller."

Continuez pour en savoir plus sur Fergie et ce qu'elle a à dire sur la minceur à Hollywood, les liens qu'a will.i.am avec le président Obama, et bien sûr, son travail dans la lutte contre le sida.

A notre bureau, il y a tant de photos de paparazzis de vous faisant du sport et du jogging sans arrêt. Vous vous entraînez pour un marathon ?
Au début, je restais chez moi et je ne sortais pas [à cause des paparazzis], mais je m'ennuyais à courir sur le tapis roulant, et j'aime marcher dehors. Je ne vais pas les laisser contrôler ma vie... Pour moi, il ne s'agit pas d'être mince. Il s'agit d'être en forme et en bonne santé. Je dois avoir de l'énergie sur scène, ou je perdrais mon souffle facilement.

Quand est-ce que will.i.am obtiendra que les Peas fassent un concert à la Maison-Blanche ?
J'adorerais !

Je croyais que Will allait avoir un poste dans le cabinet d'Obama.
Je plaisantais avant qu'ils n'annoncent que Joe Biden serait vice-président : "Alors Will, ça y est, tu as été nommé vice-président ?"

Quel est votre objectif principal en travaillant avec Viva Glam et le fonds de lutte contre le sida de M.A.C ?
Quand le sida est apparu, les gens étaient effrayés et tout le monde était très vigilant. Ce qui compte aujourd'hui, c'est d'essayer de faire en sorte que les gens en restent conscients. Les gens sont insouciants. C'est jouer avec le feu. J'essaie de rendre cela clair. Les gens n'ont plus cette peur. On doit faire savoir aux gens que c'est toujours fatal, qu'il n'y a pas de cure et que c'est une menace très réelle.