Amy Winehouse

ROCHA/bauergriffinonline.com

La chanteuse a frappé une fan. Soi-disant.

Moins d'une semaine après le retour a priori triomphant d'Amy Winehouse en Angleterre, la chanteuse assagie, et si l'on en juge les apparences, libérée de ses vices, est inculpée de voie de fait simple lors d'un incident datant de plusieurs mois durant lequel elle aurait frappé une fan.

L'altercation qui a eu lieu avant le départ de la chanteuse pour les Caraïbes serait survenue le 26 septembre alors qu'Amy chantait au bal de fin de l'été de Londres organisé au profit d'une œuvre de charité.

L'accusatrice, Sherene Flash, prétend qu'Amy Winehouse l'a frappée après qu'elle se soit approchée pour prendre une photo. Peu de temps après l'incident, Sherene Flash a affirmé dans les tabloïdes qu'elle avait été frappée à l'œil.

"Amy s'est rendue de son plein gré à un poste de police de Londres hier matin", un attaché de presse de la chanteuse a-t-il déclaré. "Elle a été interrogée au sujet de l'accusation faite après le bal de Berkeley l'an dernier."

La chanteuse de 25 ans doit comparaître devant le tribunal de première instance de la ville de Westminster le 17 mars prochain pour répondre à l'accusation.

En attendant, il semble que la chanteuse n'ait pas pris l'accusation trop au sérieux : elle a été aperçue à Londres, tard jeudi soir, faisant une apparition à une fête pour lancer les lunettes de soleil Ray-Ban dans les grands magasins Selfridges.

  • Share
  • Tweet
  • Share