• Share
  • Tweet
  • Share
Rubina Ali

AP Photo/Rajanish Kakade

Les stars de Slumdog Millionaire ont été remerciées par leurs compatriotes, alors que des centaines de fans — et des dizaines d'agents de police armés pour maintenir le calme — se sont rendus à l'aéroport de Mumbai jeudi matin pour accueillir les enfants stars du film ainsi que le compositeur deux fois oscarisé A. R. Rahman, de retour en Inde.

Suivant la fameuse chanson du film qui a remporté huit Oscars, la foule en délire chantait "Jai Ho !" pour saluer Rahman, qui a atterri vers 2h30 du matin, et a été accueilli par des bouquets de bienvenue alors qu'il traversait l'aéroport.

"Je dédie les Oscars au peuple du pays et aux jeunes artistes et musiciens en herbe", a-t-il dit, en qualifiant l'accueil qui lui a été fait d'"extrêmement chaleureux", et disant que sa victoire "prouve que tout est possible".

Une foule de sa ville natale de Chennai a continué la célébration de bienvenue en l'honneur du musicien de 43 ans, organisant un festival de facto devant chez lui et l'accueillant avec des tambours, de la danse et des chants.

Les fans tenaient des panneaux disant : "Félicitations Jai Ho Rahman" et "Mozard de Madras", Madras étant l'ancien nom de sa ville natale.

"Je suis très heureux que vous soyez tous venus si nombreux", a dit Rahman à la foule réunie devant chez lui, dans sa langue natale, le tamil. "Je considère ceci comme une première étape ; je suis certain que d'autres jeunes vont gagner. Notre musique a été acceptée en Occident."

Quant aux enfants, ils ont aussi reçu un accueil de héros à leur retour, traversant l'aéroport en se tenant la main, et recouverts de guirlandes indiennes traditionnelles.

"C'était incroyable, l'Amérique était merveilleuse", a dit Rubina Ali, l'actrice qui jouait la version plus jeune du personnage de Freida Pinto, Latika.

Ali est une des deux enfants à qui le gouvernement indien a offert un nouveau logement hors des bidonvilles, suite à son succès.

La fillette était heureuse de rentrer chez elle, mais elle a dit qu'elle espérait beaucoup revenir aux Etats-Unis.

"J'ai adoré la pizza là-bas. Les gens sont si beaux. Je suis contente d'être revenue, mais je veux retourner en Amérique", a-t-elle dit.

Peu après leur atterrisage, Ali et le reste des enfants ont été emmenés à une fête en l'honneur du film.

Leurs premiers triomphes cinématographiques pourraient se traduire par un succès à long terme, dans le domaine de leur choix — les cinéastes de Slumdog ont obtenu qu'ils soient inscrits dans une école de langue anglaise non lucrative de leur choix, et ont établi des fidéicommis pour les aider une fois qu'ils auront obtenu leur diplôme.

Le réalisateur Danny Boyle a dit qu'il voulait donner aux enfants "une attention continue", et pas juste "une soudaine ruée de gloire".